Aller au contenu principal
Comment investir dans l’immobilier après la crise ?

Comment investir dans l’immobilier après la crise ?

 

Les prix de l’immobilier en baisse

Une chute des prix modérée

Une baisse des prix des biens immobiliers se profile, mais principalement dans les zones « détendues ». Ce sont les zones où la demande de location et d’achat immobilier n’est pas très élevée. Cependant, cette chute n’est pas irréversible. Il est normal que durant une crise, la valeur de l’immobilier évolue. Les achats et les ventes dans le secteur de l’immobilier sont stoppés, donc les niveaux sont revus à la baisse. D’ailleurs, il est possible que le coût des logements revienne ensuite à la normale, et même, remonte légèrement. De plus, cette baisse reste raisonnable et il est déjà certain qu’elle ne touchera pas toutes les zones du territoire français de la même façon.

 

Selon le lieu et la situation

En effet, cette conséquence est assez inégale sur toute la France. Les grandes villes comme Paris sont, par exemple, préservées de ce recul des prix. Ce sont généralement des zones tendues, où il existe une offre et une demande élevées. Il y a, en effet, un nombre important de cadres en CDI avec une possibilité de télétravail et donc, un impact moindre de la crise sur cette population. Cela joue donc un rôle principal sur les futurs investissements immobiliers. Néanmoins, il reste quelques exceptions, comme la ville de Toulouse, où habituellement la demande est forte. Par ailleurs, nous avons pu voir que le secteur de l’aéronautique était touché par la crise. De ce fait le secteur de l’immobilier pourrait l’être aussi.

 

 

Trouvez les meilleurs placements en 2 minutes

Nous vous proposons 3 solutions de placement adaptés à votre profil et selon vos objectifs.


Faire mon bilan personnalisé

 

 

De nouveaux projets après la crise

Une tendance pour les maisons

Malgré la pandémie et ses répercussions sur les marchés immobiliers, les ménages qui avaient pour projet d’investir dans un certain type de bien immobilier ces derniers mois peuvent toujours s’impliquer. Il faut savoir qu’une réelle appétence pour les maisons individuelles s’est développée malgré la crise. Pour ceux qui en auront la possibilité grâce à leur compte épargne ou à un emprunt à taux de crédit bas, investir dans l’immobilier cet été sera synonyme de changement. D’ailleurs, les personnes qui voudront réaliser un investissement dans une maison avec un jardin s’éloigneront sûrement de la ville. Une tendance d’achat ou de location dans les banlieues n’est donc pas à exclure. La plupart des acheteurs souhaiteront une meilleure qualité de vie.

 

 

Se préparer à investir après la crise

Anticiper votre achat

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier après la crise, vous devez être patient. Examinez avant tout l’évolution du marché immobilier. Prenez contact avec des gestionnaires du patrimoine, comme CommentPlacerMonArgent. Ils évalueront votre profil et vos possibilités de placement dans l’immobilier. Si vous avez déjà établi votre objectif, vous pouvez également préparer une liste de visites dans le secteur géographique de votre choix avant un investissement.
Pour les vendeurs, vérifiez que le marché ne soit pas trop abondé en offre, ce qui pourrait faire baisser le prix de votre bien. Trouvez le bon moment pour mettre en vente votre bien immobilier.


En 2020, les taux de crédit sont bas et il peut être intéressant pour vous de contracter un crédit immobilier pour un investissement immobilier. Vous pourriez également miser sur l’investissement locatif. En effet, un investissement immobilier dans un logement neuf est particulièrement avantageux sous loi Pinel au sein d’une zone dite “tendue”. Pour un investissement locatif il faut donc privilégier des grandes villes dans lesquelles on cherche toujours à louer comme par exemple Paris. De plus, l’investissement locatif présente de nombreux avantages fiscaux pour l’acheteur du bien immobilier. L’investissement locatif peut se faire dans l’immobilier neuf, mais aussi dans l’ancien qu’il faudra rénover ou encore sous LMNP. Pour avoir l’assurance de faire le bon choix entre ces 3 types d’investissement, vous allez devoir étudier les avantages de chacun d’entre eux en fonction de vos objectifs et de votre situation.

 

Une crise suivie à la loupe

Vous devez vous préparer, que vous soyez dans le cas d’un acheteur ou dans le cas d’un vendeur de logement, et être attentif au marché de l’immobilier. La durée et l’intensité de la crise du COVID-19 sur l’économie nationale n’est pas encore définie et certaine. Même si l’activité des banques et des sociétés immobilières est repartie très vite après le déconfinement, rien ne peut prédire avec certitude la situation pour les prochains mois après l’été 2020. Sachez simplement que les établissements prêteurs ont durci leurs conditions d’octroi d’emprunt immobilier, votre dossier d’acheteur devra donc être plus solide qu’auparavant. Pendant cette période si particulière qui impacte le secteur de l’immobilier, n’hésitez pas à solliciter un expert dans la gestion de patrimoine CommentPlacerMonArgent pour constituer vos dossiers et vous accompagner dans votre investissement immobilier, locatif ou non.

 

Questions fréquentes sur l’investissement immobilier

 

✅ Qu’est-ce qu’un droit de réservation pour un achat immobilier ?

🏠 C’est un contrat à travers lequel le vendeur s’engage à retirer du marché un bien neuf ou en cours de construction pour le réserver à un acheteur en échange du versement de dépôt de garantie fixé par le vendeur.

✅ Pourquoi investir dans l’immobilier neuf plutôt que l’ancien ?

🏠 Comparé à investir dans l’immobilier ancien, investir dans le neuf présente plus d’avantages :

- réduction des droits de mutation (environ 1,5 % au lieu de 8 % pour de l'ancien)

- réduction de charges grâce aux nouvelles normes de construction

- le neuf donne confiance aux locataires qui recherchent le confort et la sûreté

- aides financières de l’Etat dans l’acquisition d’immobilier neuf

- valorisation du patrimoine

✅ Comment éviter les frais intercalaires lors de l’acquisition d’un bien immobilier neuf ?

🏠 Ces frais sont dus à l’établissement bancaire auquel on souscrit. Vous pouvez néanmoins décider de la manière dont vous voulez les régler :

- tout au long de la construction

- différer le paiement en totalité : dans ce cas, les frais sont ajoutés au capital restant dû et seront répartis dans les années à venir sur les mensualités à payer.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :