Aller au contenu principal
Comparatif entre une location meublée et une location non meublée

Comparatif entre une location meublée et une location non meublée

La présence ou l’absence de meubles dans un bien destiné à la location a des impacts considérables. La durée du bail, le régime fiscal ou encore le montant de la garantie dépendent de ce critère. Location vide ou meublé ? Voici les principales différences entre les deux options.

 

Le mobilier

 

Par définition, une location vide est dépourvue de meubles. Néanmoins, certains équipements peuvent être intégrés au bien. Une cuisine équipée (même partiellement) est par exemple plus attractive.

 

Dans le cas d’une location meublée, le bailleur est tenu de prévoir :

  • une literie complète incluant au minimum une couverture ou une couette

  • des rideaux ou tout autre dispositif occultant pour les fenêtres des chambres à coucher

  • des plaques de cuisson ou des équipements similaires

  • un four et/ou un four à micro-ondes

  • un réfrigérateur avec compartiment de congélation ou, dans l’idéal, un congélateur et un réfrigérateur séparés

  • des ustensiles de cuisine et une vaisselle basique

  • une table pour les repas et des meubles d’assise

  • des meubles de rangement à l’instar des étagères

  • des luminaires fonctionnels dans toutes les pièces

  • des appareils et accessoires d’entretien adaptés au bien concerné.

Il n’est pas obligatoire de proposer du mobilier neuf aux futurs locataires. Cependant, il convient de proposer du mobilier en bon état.

 

Le régime fiscal

 

Dans le cas d’une location non meublée, les loyers perçus sont assimilables à des revenus fonciers.

 

Dans le cas d’une location meublée, les loyers sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le bailleur entre dans la catégorie des commerçants, d’un point de vue fiscal.

 

La durée du bail

 

En location meublée, le bail est de 3 ans (9 mois si le bien est loué à un étudiant). Cette durée est de 1 an dans le cas d’une location non meublée.

 

Dans les deux cas, la reconduction est tacite. Autrement dit, il n’est pas nécessaire de signer un nouveau contrat. La location se poursuit alors sur 1 an ou 3 ans, selon qu’il s’agisse d’une location meublée ou non.

 

Le congé

 

Le propriétaire d’un bien proposé en location non meublée peut rompre le bail, à condition d’en informer le locataire avec 6 mois d’avance. Le congé peut être motivé par des impayés, des plaintes pour troubles du voisinage, le souhait de vendre le bien ou le projet de venir vivre dans le logement. Cette liste est non-exhaustive.

 

Dans le cadre d’une location meublée, le propriétaire est tenu d’aviser son locataire avec 3 mois d’avance. Les motifs pour donner congé à un locataire en place sont les mêmes que pour une location vide.

 

Bon à savoir : les locataires protégés ne sont pas concernés. Pour rappel, la protection dépend de l’âge du locataire -et éventuellement des personnes qu’il héberge-, de même que de ses revenus.

 

Le préavis

 

Si le locataire d’un logement vide souhaite quitter les lieux, il est tenu de respecter un délai d’au moins 3 mois. La loi Alur réduit néanmoins ce préavis à 1 mois si le logement se situe en zone tendue.

 

Si c’est le locataire d’un logement meublé qui souhaite rompre le bail, le délai du préavis est d’au moins 1 mois.

 

Le dépôt de garantie

 

Qu’il s’agisse d’une location meublée ou vide, le propriétaire est en droit d’exiger un dépôt de garantie. Le montant versé par le locataire couvrira les éventuels manquements.

 

Concrètement, la somme est utilisée pour des travaux de réparation, pour couvrir des loyers impayés ou des charges que le locataire n’aurait pas honoré. Cette garantie peut être reversée au locataire si aucun dommage ni manquement ne s’est manifesté durant son occupation des lieux.

 

La garantie exigible pour une location non meublée ne doit pas excéder 1 mois de loyer.

 

Le dépôt de garantie pour une location meublée est plafonné à 2 mois de loyer.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :