Aller au contenu principal
Les SCPI peuvent-elles survivre à la crise ?

Les SCPI peuvent-elles survivre à la crise ?

L’année dernière les SCPI (Société Civile de Placement Immobilière) ont eu un taux de rendement moyen de 4,50 %. La performance de ce placement a continué à les rendre populaires. Pourtant, avec la possible crise économique, et les dernières mesures du gouvernement, il semblerait que les SCPI soient en danger. Alors faut-il continuer d’investir dans le pierre-papier ? Est-ce que les SCPI peuvent-elles survivre à la crise ?

 

Une situation de crise

La mesure du gouvernement

Avec l’épidémie du coronavirus, le monde entier fonctionne au ralenti. En France, certaines entreprises et sociétés sont mêmes fermées après que le gouvernement a demandé le confinement. Il a également annoncé la suspension des loyers d’entreprise, ce qui devrait influencer le rendement des SCPI. Cela signifie donc que les entreprises peuvent stopper et reporter ultérieurement le loyer de leur local. Cette annonce passe mal pour certains épargnants qui misent beaucoup sur les SCPI. Bien entendu, elles ne ciblent pas toutes les mêmes biens. Selon leur situation géographique ou la nature de leurs locataires, elles ne présentent pas toutes le même risque. Il est impossible de cibler les SCPI qui vont survivre à la crise, mais chaque détenteur de part de sociétés peut facilement avoir accès à ces informations en se tournant vers le rapport annuel notamment.

 

Le résultat de cette mesure

Cette suspension de loyer amène une double conséquence :

  • À court terme : Une baisse des entrées de loyers
  • À long terme : si le prix des biens baisse, la valeur des parts SCPI aussi.

L’arrêt des paiements de loyers est déjà un enjeu considérable pour votre épargne. Certains professionnels et sociétés de gestion ont déjà réagi sur les parts investies par leur client.

 

Investissement dans des parts SCPI

Une bonne idée ?

La SCPI reste un bon placement, car elle promet un bon rendement. Pour rappel, c’est un placement collectif permettant d’investir son argent dans l’immobilier professionnel à faible coût. Selon le nombre de parts souscrites, les associés d’une SCPI peuvent donc récupérer une épargne immobilière. En distribuant un rendement moyen de 4,50 % en 2019, les SCPI ont eu du succès. Il est toujours envisageable de connaître un bon taux de rendement en 2020, sans pour autant atteindre celui de 2019.

 

Il faudra savoir pouvoir placer dans les meilleures SCPI afin d’optimiser la performance de l’investissement. La rentabilité d’une SCPI est calculée en fonction de son Taux de Distribution sur Valeur de Marché (TDVM ou DVM).

 

Continuer d’investir en SCPI

Le cofondateur des SCPI de France a évoqué son optimisme par rapport à l’année 2020. Les SCPI peuvent survivre à la crise, car ce n’est pas la première fois qu’elles y sont confrontées. En effet, en 2008, le CAC 40 avait chuté de plus de 40 % et les SCPI n’avaient, elles, baissé que de 5 %. Par la suite, elles ont généré un rendement moyen de 5,40 %. Ces sociétés d’investissements peuvent se défendre, surtout quand les épargnants réagissent correctement. Il est possible en effet, de continuer d’investir dans les SCPI, mais en variant les secteurs d’activité et les zones géographiques.

 

Conseils pour cette année particulière

Comment investir ?

Les professionnels diversifient leur placement dans les bureaux, les locaux commerciaux, les murs d’hôtels, les entrepôts et les locaux d’activités sans oublier l’immobilier de santé. Que ce soit vous, ou une société de gestion, l’objectif est donc d’investir dans un portefeuille multi-SCPI. Rapprochez-vous d’un expert afin de ne pas vous tromper sur le choix d’une bonne SCPI. Si vous désirez les acheter au comptant, à crédit ou en démembrement temporaire de propriété, l’accompagnement externe est ainsi à prévoir.

 

Une arme ultime

Même si la période risque d’être incertaine, l’investissement en SCPI doit garder une dynamique. Les SCPI conservent toujours une avance sur d’autres produits financiers. Certaines ont atteint 6% de rentabilité l’année dernière.
Malgré l’épidémie du coronavirus, les meilleures SCPI devraient donc rapporter encore en 2020.

 

En cas de hausse exceptionnelle des ventes, la SCPI a une bonne défense : avec l’article L214-93 du code monétaire et financier. Elle notifie que si les sociétés de gestion s’aperçoivent que les ordres de ventes notés depuis plus d’un an correspondent à moins de 10 % des parts émises par la société, elles peuvent appeler dans un délai de 2 mois, une assemblée générale extraordinaire et mettre en place une cession partielle ou totale du patrimoine.

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :