Aller au contenu principal

Les différents types d'assurance vie ?

Chaque contrat d’assurance vie diffère en fonction de son contenu c’est-à-dire son et/ou ses supports d’investissement. Et c’est par la nature de ces fonds qu’est déterminé le niveau de risque de l'investissement et la stratégie d'épargne pour laquelle le contrat peut être utilisé.

 

  1. LES SUPPORTS D'INVESTISSEMENT
  2. LES CONTRATS D'ASSURANCE VIE
  3. AVANTAGES ET INCONVENIENTS

 

Les différents types d'assurance vie ?
 

 

Les supports d’investissement

On distingue deux grandes catégories de contrat d’assurance vie, ayant chacune leurs spécificités :

  • Le contrat d’assurance vie monosupport basé sur un seul type de placement le fonds en euros, soit
  • Le contrat d’assurance vie multisupports qui, comme son nom l’indique, repose sur plusieurs supports : fonds en euros et Unités de compte.

 

La deuxième classification est aujourd’hui la plus profitable, à condition de bien départager les capitaux et d’être à l’affut de l’évolution du marché financier.

 

Le fonds en euros

Le fonds en euros est un support sécurisé, composé d’investissements obligataires principalement des obligations d’Etat (emprunts d’Etat). Ce sont des titres de créances servant à financer les dépenses publiques de l’Etat. Par exemple les Obligations Assimilables du Trésor (OAT).

 

Le rendement de ce support étant certifié et prédéfini par l’assureur cela en fait un placement garanti en capital.

De plus, en bénéficiant de l’effet de cliquet (garantissant que les montants acquis le sont définitivement), les fonds en euros offrent une certaine sécurité à l’investisseur, qui se voit, dans ce cas-là, assuré de ne pas perdre son capital dans de mauvais placements.

 

Certains fonds euros sont dits dynamiques.

Ils suivent le mécanisme des « coussins » appelé aussi « assurance de portefeuilles ». L’épargne est investie autour de 75% sur des fonds euros classiques (obligations) et 25% sur le marché actions.

 

D’autres fonds euros dynamiques se basent exclusivement sur l’Immobilier, devenu une composante classique de ce type d’investissement. Il est composé principalement de l’immobilier d’entreprise et de centres commerciaux. Les loyers reçus sont complétés par une revalorisation des actifs détenus.

 

Ces fonds euros dynamiques proposent de bien meilleurs rendements avec néanmoins plus de risques de par la nature des supports choisis.

 

Les unités de compte (UC)

Les unités de compte (UC) sont des supports financiers c’est-à-dire essentiellement des investissements en actions. Il peut s'agir : de parts d'actions ou de parts de sociétés ou de fonds de placement (actions de Sicav, parts de FCP, de (SCPI, parts ou actions d'OPCI...). Il s’agit d’un placement plus risqué dans lequel l’épargnant ne bénéficie d’aucune garantie de rendement. Le principal avantage des contrats en unités de compte est d'offrir une grande diversité de placements.

 

Les fonds euro-croissance

Ils offrent une alternative intéressante, entre les fonds en euros et les unités de compte. En effet, ils garantissent des rendements supérieurs aux fonds euros tout en incluant une garantie en capital, qui peut être totale ou seulement partielle, et qui ne s'applique qu'au terme d'une durée de détention (d'au moins 8 ans) contractuelle.

 

 

Les contrats d'assurance vie

À l’origine, un seul support était fourni dans un contrat d’assurance vie, le fonds en euros. Aujourd’hui, le marché s’est modernisé et de nombreuses autres formules ont vu le jour.

 

Ainsi, les banques et compagnies d’assurance proposent deux types d’assurance vie :

  • Le contrat mono-support

    Il permet d’investir votre capital sur un seul fonds d’investissement. Soit sur un fonds en euros soit sur un fonds en unités de compte. Ce type de contrat est de moins en moins plébiscité car l’épargne investie est restreinte à une seule stratégie d’investissement ce qui diminue les possibilités de la faire fructifier.

  • Le contrat multi-supports

    Ce contrat permet de diversifier son épargne en investissant sur une large palette de supports. Il est composé de la façon suivante : une partie en fonds en euros, pour sécuriser l’épargne placée et l’autre partie, en unités de compte pour la dynamiser. Il est de ce fait, libre à chacun de choisir comment allouer son épargne en fonction de son profil de risque (prudent, équilibré ou dynamique).

 

Bien que le multi-supports soit largement utilisé, les deux types de contrats coexistent pour s’adapter aux besoins de l’épargnant.

 

Notez qu’il existe également le contrat vie-génération, un contrat en unités de compte qui doit être investi pour au moins 33% de l’actif dans certains secteurs de l'économie française jugés prioritaires par le législateur, comme les petites et moyennes entreprises.

 

En contrepartie, les capitaux transmis par décès du souscripteur bénéficient d’un abattement supplémentaire de 20% des sommes soumises à l'imposition.

 

Cela en fait donc un placement destiné aux personnes disposant d'une capacité de placement de plusieurs centaines de milliers d'euros avec un objectif de transmission à moyen terme.

 

 

Avantages et inconvénients

Depuis ces dernières années le taux de rendement des fonds euros ne fait que baisser au point de passer sous la barre des 2% en 2017. Certains organismes ne garantissant même plus de taux minimum traduisant une perte évidente de rentabilité.

 

C’est dans ce contexte que depuis 2012, il est possible de transférer l’épargne investie sur des contrats mono-supports vers des contrat multi-supports (amendement Fourgous). Cela implique qu’au moins 20% des fonds disponibles soient réinvestis en unités de compte et que le contrat multi-supports soit au sein du même assureur. L’avantage de ce dispositif réside dans la conservation de l’antériorité fiscale.

 

D’une manière générale, le contrat multi-supports est une version modernisée de l’assurance vie. Ils offrent ainsi une souplesse de gestion et une liberté de choix qui autorisent la mise en place de stratégies de placements personnalisées.

 

Cependant, il ne faut pas oublier que ces nouvelles offres s’adressent exclusivement à des épargnants avertis qui n’hésiteront pas à prendre des risques pour se rémunérer encore plus. Ainsi, le choix d’un contrat multi-supports nécessite une stratégie de placement qui s’appuie sur la comparaison des différents supports. Opter pour le mauvais support peut répercuter sur l’intégralité du capital et réduire la marge de bénéfice engendré.

 

Dans ce cadre les français cherchent de plus en plus la rentabilité de sources diverses notamment dans l’immobilier. A cause de la baisse continuelle des taux d'intérêt, de nouveaux mouvements d'épargne voient le jour. La rentabilité locative actuelle atteint 6% en moyenne brute pour l’ensemble de la France en fonction des villes, avec des pics à 7% dans les villes en essor comme Rennes, Nantes… alors que l’assurance vie propose un taux moyen à 2,5 en 2015 et continue de baisser.

 

 

 

NOS CONSEILLERS EN GESTION IMMOBILIÈRE SONT A VOTRE SERVICE !

etre rappeleprendre rendez vous


calculer PAI

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :