Aller au contenu principal
Défiscalisation et prélèvement à la source : on vous dit tout

Défiscalisation et prélèvement à la source : on vous dit tout

Avec l'arrivée du prélèvement à la source début 2019, nombreux sont ceux à se demander ce qui changera pour le traitement des investissements dans l'immobilier, les placements financiers ou encore le mécénat et les dons à des associations.

Quel sera l'impact du prélèvement à la source sur la défiscalisation de l'impôt sur le revenu ? On vous dit tout en considérant les trois cas de figure possible.

 

1 : "J'ai eu recours à la défiscalisation en 2017 et en 2018"

 

A partir de janvier 2019, l'impôt sera prélevé mensuellement sur le salaire. Son taux est déterminé par votre déclaration de revenus de 2017.

 

Ainsi, si vous avez déjà défiscalisé l'année dernière (et fait la déclaration), vous avez déjà bénéficié de la déduction d'impôt en fin d'année.

 

Le 15 janvier 2019, vous allez également recevoir un acompte. Son calcul est établi sur la base de vos revenus en 2017 et atteint 60% du total défiscalisé.

A partir de mai, vous remplirez votre déclaration de revenus 2018.

 

Si vous devez toucher un solde restant, vous le percevrez en septembre 2019.

 

 

2 : "J'ai seulement eu recours à la défiscalisation en 2018"

 

Cette fois, la situation est moins complexe : il suffit de le déclarer en mai 2019. Puis, vous serez crédité en septembre 2019.

 

Pour les années suivantes, le processus reste inchangé.

 

3 : "J'ai seulement eu recours à la défiscalisation en 2017"

 

Comme dans le premier cas, vous recevrez un acompte de 60% en janvier 2019.

Toutefois, vous n'aurez dû rien toucher car vous cela concerne les revenus 2018 (parce que l'Etat suppose que vous allez continuer à défiscaliser l'année suivante) alors que vous n'avez pas eu recours à la défiscalisation.

 

Vous vous retrouvez donc dans une situation de débiteur vis-à-vis du fisc et êtes tenu de signaler l'absence de défiscalisation dans votre déclaration de revenus en mai 2019.

 

En septembre 2019, l'Etat vous demandera alors de lui rembourser cet acompte qu'il vous a versé en début d'année.

 

Le prélèvement à la source altère donc la temporalité des versements.

 

Cependant, il n'a aucune incidence sur les montants perçus. Il n'y a aucune raison de craindre une perte de crédit à la suite d’une défiscalisation menée en 2018, dans la limite de 10.000 € annuels par foyer fiscal.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :