Aller au contenu principal
Les placements à faire avant d’avoir 50 ans

Les placements à faire avant d’avoir 50 ans

Quels placements devriez-vous privilégier avant 50 ans ? En préparation de votre retraite ou dans l’optique de transmettre votre patrimoine, retrouvez les meilleurs investissements pour votre épargne.

 

Entre 40 et 60 ans, vous vivez la période la plus lucrative de votre vie. La période est idéale pour faire fructifier vos revenus !

 

Investir en bourse, épargner grâce à un plan de retraite, constituer un patrimoine immobilier…, il n’existe pas de formule magique. La clé consiste à diversifier votre épargne et opter pour les bons produits, au bon moment. Nos conseils sur les meilleurs placements à faire avant 50 ans.

 

1. L’assurance-vie

 

C’est LE produit phare de quiconque souhaite préparer sa retraite car il permet de compenser la perte de revenus. Il présente de nombreux atouts.

 

D’une part, sa rémunération est proportionnelle au risque. Plus l’argent est investi sur des placements à risque, plus le rendement est élevé.

 

Comme l’épargnant français est plutôt frileux, on estime son taux de rémunération moyen à 1,50%, un chiffre bien plus performant que d’autres produits d’épargne.

 

Les fonds restent disponibles mais le principe de l’assurance-vie est de les bloquer jusqu’à l’âge de la retraite. Vous percevez alors une rente mensuelle en récupérant votre capital investi et ses fruits, le tout en bénéficiant d’une fiscalité allégée.

 

En effet, les intérêts réalisés après 8 ans sont soumis à un régime fiscal spécial et avantageux.

 

2. Le plan épargne d’entreprise

Certaines sociétés proposent à leurs salariés des plans épargne entreprise sous la forme de PEE. Ce produit permet de créer un portefeuille de placements divers : actions, SICAV ou fonds commun de placement d’entreprise. Il nécessite de bloquer l’argent investi pendant au moins 5 ans.

 

Il existe également le PERCO, le plan d’épargne pour la retraite collectif. Ce système permet d’épargner directement pour la retraite mais l’argent reste bloqué jusqu’au jour du départ à la retraite.

 

Cependant, ce plan vous permet de bénéficier d’un intéressement. Votre employeur décide alors de verser avec vous sur le plan, sous la forme d’un abondement qui est exonéré d’impôt.

 

3. Le plan épargne retraite populaire

Voici un autre plan d’épargne qui garantit un revenu supplémentaire après le départ à la retraite.

 

Le PERP est souscrit volontairement et individuellement, auprès d’une banque, d’une mutuelle ou d’un assureur. Libres, les versements sont aussi déduits de vos revenus imposables.

 

Lors du départ à la retraite, la rente viagère que vous percevez est soumise à l’impôt sur le revenu, mais après un abattement de 10%.

 

Ce système existe aussi pour les travailleurs indépendants. C’est le contrat épargne Madelin. Non seulement il permet d’épargner pour la retraite selon un système proche du PERP, mais il permet de bénéficier d’autres garanties : mutuelle santé, chômage et contrat de prévoyance.

 

Les cotisations sont elles aussi déductibles du revenu imposable.

 

4. Le plan épargne en action

De même, un investissement en bourse est un excellent moyen de renouveler votre patrimoine avant 50 ans. Il existe même un plan d’épargne adapté à ce type d’investissement financier. Vous pouvez ouvrir un PEA auprès de n’importe quel établissement bancaire.

 

Ce produit permet d’investir dans des actions et obligations, selon un dispositif parfaitement adapté pour préparer sa retraite.

 

Comme d’autres plans épargnes, le PEA ne demande aucun montant minimum à l’ouverture. Les versements sont libres et les fonds restent disponibles, imposés à hauteur de 19 ou 22,5% dans les 5 ans qui suivent l’ouverture du plan.

 

5. Un investissement immobilier

Vous pensez que la pierre est le meilleur placement à réaliser ? Osez l’investissement locatif, un excellent moyen de se constituer un patrimoine et d’assurer des revenus complémentaires sous forme de rentes mensuelles.

 

Enfin, avec le dispositif Pinel, vous bénéficiez même d’un effet de défiscalisation qui peut atteindre jusqu’à 21% si votre bien est mis en location pendant une durée de 12 ans.

 

D’autres mécanismes de réduction de l’impôt sont mis en place pour stimuler le marché immobilier, comme la loi Malraux (rénovation de logements anciens) ou la loi Censi-Bouvard (résidences services).

 

Enfin, l’intérêt d’un investissement immobilier réside dans le fait de laisser la possibilité de revendre le bien, avec des perspectives de plus-values intéressantes ou de le transmettre à ses proches.

 

On le comprend, il n’existe pas un placement miracle dans lequel investir avant 50 ans. Tout dépend de vos objectifs, de vos moyens, de vos perspectives.

 

De même, on ne le répétera jamais assez, une stratégie patrimoniale efficace est la stratégie la plus diversifiée possible qui maximise les opportunités de rendement.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :