Aller au contenu principal
L’Investissement immobilier de plus en plus accessible pour les jeunes ménages

L’Investissement immobilier de plus en plus accessible pour les jeunes ménages

En l'espace de huit ans, la proportion des 18-39 ans détenteurs d'un patrimoine immobilier a connu une hausse supérieure à 6 points. Dans le même délai, celle des seniors à chuté de pratiquement 5 points.

 

Des jeunes plus nombreux à investir dans l'immobilier

 

Il semble évident que plus un individu vieillit, plus il est en mesure de se permettre, avec son épargne et son travail, un investissement immobilier important. De manière surprenante, depuis 2010, une tendance inverse s'observe.

 

Les jeunes ménages profitent de taux d'intérêt particulièrement faibles et de la prolongation de la durée d'emprunt pour accéder plus nombreux à l'investissement immobilier.

Une étude de l'Insee souligne qu'il s'agit essentiellement de jeunes issus d'un milieu aisé.

 

En 2013, 66% des 25% les plus riches des 25-44 ans étaient propriétaires. Quarante ans plus tôt, ils n'étaient que 43%.

 

Un recul de l'investissement chez les personnes âgées

 

Qu'en est-il chez les personnes plus âgées ? Pour la tranche d'âge 50-69 ans, le taux d'investissement immobilier a connu un recul de 6,8 points rien qu'entre 2010 et 2018.

 

S'il n'est pas toujours aisé d'avancer de manière exhaustive les raisons d'un tel déclin, une des hypothèses explicatives réside dans un recul de l'âge auquel les seniors décident de se séparer de leur résidence principale.

En outre, aujourd'hui, l'accès à la propriété est plus difficile que pour la génération précédente dans la même tranche d'âge.

 

Quoi qu'il en soit, il faut souligner que les 50-69 ans demeurent de loin les plus nombreux parmi les propriétaires puisqu'ils représentent près de 70% du total. A titre de comparaison, les moins de 30 ans en représente seulement 23%.

 

Une tendance établie depuis plusieurs années

 

Pour s'écarter un peu de ces comparaisons et proposer une vision plus générale, il est vrai que les Français d'aujourd'hui qui possèdent un bien immobilier sont moins nombreux qu'avant.

 

En 2018, ils sont 61,7% contre 62,6% trois ans plus tôt. Le recul, certes léger, est à associer à la proportion des ménages détenteurs d'au moins une résidence principale. Le taux est passé de près de 59% en 2015 à moins de 58% aujourd'hui.

 

Au-delà du recul mis en avant sur les trois dernières années, la situation semble plus ancrée dans le temps puisque le taux de détention immobilière stagne déjà depuis huit ans.

 

A défaut de patrimoine immobilier, 88,3% des foyers continuent de posséder un patrimoine financier, livret d'épargne en tête mais aussi assurance-vie, épargne retraite ou salariale ou encore actions.

 

Si vous souhaitez être conseillé sur la constitution d'un patrimoine financier, nos conseillers experts se feront un plaisir de vous guider.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :