Aller au contenu principal
Loi Pinel : un dispositif élargi dans l’ancien

Loi Pinel : un dispositif élargi dans l’ancien

Pour tous ceux qui souhaitent investir dans l'immobilier, la loi Pinel est un dispositif particulièrement intéressant. En effet, cette loi présentée en 2014 par l'ancienne ministre du logement sous François Hollande vise à accroître l'investissement locatif tout en améliorant la qualité du parc immobilier.

 

Il sera d'ailleurs bientôt encore plus simple d'y prétendre puisque le dispositif sera élargi dès 2019.

 

La loi Pinel : qu'est-ce que c'est ?

 

La loi Pinel est un vaste chantier du secteur de l'immobilier qui a pour objectif de faciliter l'achat de biens immobiliers pour accroître le parc immobilier locatif. Ce dispositif offre en effet d'importantes réductions d'impôts pour tous les acheteurs.

 

Ces avantages fiscaux peuvent atteindre jusqu'à 32 %. Bien entendu, il existe des critères stricts pour pouvoir prétendre aux avantages de la loi Pinel. Ainsi, pour bénéficier de cette fiscalité avantageuse, les propriétaires devront surveiller les plafonds de revenus de leurs locataires et veiller à ce qu'ils ne dépassent pas certains seuils.

 

Eux-mêmes devront respecter des plafonds de loyer qui évoluent année après année, en suivant l'inflation. Qui plus est, ces différents plafonds sont fixés en fonction de la zone géographique, le territoire étant divisé en quatre zones.

 

Enfin, la durée de location à laquelle s'engage les propriétaires est le critère qui établira le pourcentage des avantages fiscaux dont ils bénéficieront : un propriétaire qui s'engage à louer son appartement sur six ans profitera de 23 % de réduction d'impôt.

Neuf années correspondront à 29 % de réduction et douze ans n’offriront pas moins de 32 % de réduction d'impôts.

 

Des dispositifs élargis dès 2019

 

En raison de l'efficacité de ce dispositif, au sein d'un marché locatif hexagonal souvent décrié en raison de sa piètre qualité, l'accès à la loi Pinel devient de plus en plus simple.

 

En effet, les anciennes modalités du dispositif concernaient principalement les logements neufs.

 

Grâce à un amendement voté récemment, les propriétaires qui choisissent d'investir dans des logements faisant l'objet de travaux d'amélioration auront accès aux avantages fiscaux de la loi Pinel. Bien sûr, à nouveau, il existe des conditions minimales.

 

Ainsi, les travaux doivent représenter un quart du coût de l'investissement. Qui plus est, la zone géographique joue ici plus que jamais un rôle : il est nécessaire que l'appartement se situe dans une zone précise où l'habitat est réputé pour être fortement dégradé.

 

Si la liste de ces communes n'est pas encore définitivement arrêtée, on sait déjà que certaines villes telles que Vannes, Quimper ou Blois seront éligibles au dispositif.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :