Aller au contenu principal

Quel placement rapporte plus que le compte épargne logement ?

Le CEL est un placement réglementé qui a subi ces dernières années une chute de ses taux d’intérêt. Quels sont les autres produits d’épargne à adopter ?

Le CEL est accessible aux petits épargnants, à raison d’un compte par personne. Cependant, il est aussi plafonné et, même s’il donne droit à une prime d’Etat, il rapporte très peu ; environ 0,5% par an. Il est donc de moins en moins recommandé dans une stratégie d’épargne à long terme. Dans cet article, vous verrez quels sont les placements plus intéressants pour se constituer un apport dans le cadre d’un projet immobilier.

 

 

Quel placement rapporte plus que le compte épargne logement ?
 

 

Quelles sont les alternatives au CEL ?

  • Le livret A et le livret d’épargne populaire : même s’ils offrent une rémunération faible, celleci est quand même plus élevée que le taux du CEL. Le livret A rémunère à 1% par an et le LEP à 1,25% par an. Votre épargne reste disponible à tout moment car ce sont des placements sans risque.
  • Le Plan épargne logement : le PEL jouit de conditions fiscales identiques au CEL Son plafond est plus élevé et il permet aussi de bénéficier d’une prime d’Etat et d’un prêt immobilier à taux privilégié. De plus, s’il est souscrit avant le 31 décembre 2017, il reste plus rentable que le CEL, avec un intérêt garanti à 1% net d’impôts par an.
  • Le plan épargne en actions : le PEA offre aussi une fiscalité intéressante. Audelà de 5 ans de détention, les gains sont exonérés de l’impôt sur le revenu et les fonds investis redeviennent disponibles. Ici, le rendement dépend surtout des marchés financiers. Avec un peu de patience, il est possible de profiter de la hausse des actions.
  • L’assurance vie : en fonction de votre appétence pour le risque, vous pouvez opter pour un contrat en fonds en euros ou en unités de compte. Pour les seconds, le capital n’est pas garanti mais la rémunération peut être bien plus élevée. C’est donc un produit flexible, qui s’adapte à vos besoins et à vos habitudes. Après 8 années, il offre en outre des avantages fiscaux très intéressants.
  • L’immobilier locatif : il est possible pour les petits épargnants d’acheter un logement de petite taille afin de le mettre en location. L’intérêt réside ici dans la défiscalisation des revenus générés grâce aux loyers. Que ce soit via la loi Pinel ou un investissement dans une résidence services, vous pouvez, au terme des conditions requises par la loi, revendre le bien et utiliser la plusvalue en guise d’apport.

 

 

 

NOS CONSEILLERS EN GESTION IMMOBILIÈRE SONT A VOTRE SERVICE !

etre rappeleprendre rendez vous


calculer PAI

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :