Aller au contenu principal

Quels sont les frais d’un compte épargne logement?

Le compte épargne logement est un produit financier qui engendre peu de frais de fonctionnement et une certaine souplesse d’utilisation. Explications.

Le CEL permet d’épargner avec souplesse : les fonds restent disponibles à tout moment, tant que l’épargnant laisse un minimum de 300€ sur son compte. Comme tout produit bancaire, il est soumis à des frais de fonctionnement. Dans cet article, vous verrez quels sont les tarifs à prendre en compte lorsqu’on souhaite ouvrir un compte épargne logement.

 

  1. FRAIS D'OUVERTURE D'UN CEL
  2. FRAIS DE FONCTIONNEMENT D'UN COMPTE EPARGNE LOGEMENT
  3. FRAIS DE CLOTURE

 

Quels sont les frais d’un compte épargne logement ?
 

 

Frais d’ouverture d’un CEL

L’ouverture d’un compte épargne logement est gratuite. Aucun frais ne peut vous être appliqué par la banque. La seule contrainte imposée est de verser un minimum de 300€.

 

 

Frais de fonctionnement d’un compte épargne logement

Le CEL permet d’effectuer de retirer de l’argent à n’importe quel moment : vos fonds restent disponibles. Il n’existe pas de frais de retrait sur un CEL, ceux-ci sont gratuits. De même, des virements internes, automatiques ou exceptionnels, entre deux comptes au sein de la même banque, ne sont pas payants.

 

Néanmoins, d’autres frais de fonctionnement s’appliquent :

  • Envoi de relevés de compte, si ceux-ci sont plus fréquents que les relevés mensuels
  • Accès à la banque à distance, afin de suivre et gérer son CEL
  • Virement SEPA (versement d’argent au sein de l’Union Européenne, ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse)
  • Transfert d’un compte vers une autre banque

 

Pour ces différents services, chaque banque est libre de fixer ses propres tarifs.

 

 

Frais de clôture

Si vous souhaitez clôturer votre CEL pour demander un prêt immobilier et la prime d’Etat, votre établissement bancaire n’appliquera pas de frais de clôture. Celle-ci est gratuite. Notez que si vous effectuez un retrait et qu’il reste moins de 300€ sur le compte, ceci engendre automatiquement la fermeture du CEL.

 

En résultat, pour toutes personnes cherchant à se constituer un apport personnel destiné à financer un projet immobilier, le CEL est une solution efficace à faible coût.

 

Néanmoins malgré ses avantages en terme de disponibilité et de souplesse, le CEL est de moins en moins plébiscité. Dans un contexte de taux d’emprunt bas, le CEL, avec sa faible rémunération, perd de son intérêt. Selon la Banque de France, entre 2015 et 2016, le CEL a enregistré une décollecte de 85 millions d’euros. Les épargnants lui préférant le PEL ou l’investissement immobilier en direct offrant actuellement des taux tout aussi intéressants.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :