Aller au contenu principal

Comment fonctionne la défiscalisation immobilière?

La défiscalisation immobilière est un dispositif qui permet de diminuer son niveau d’impôt sur le revenu en encouragement l’investissement immobilier.

Les lois de défiscalisation immobilière ont été créées pour stimuler la conservation, la rénovation ou la construction de logements adaptés à tous types de locataires, des résidences services, aux meublés ou appartements neufs non meublés. Dans cet article, vous découvrirez en détail les principes de ce système qui vous permet d’investir dans l’immobilier afin de bénéficier d’une réduction de votre impôt sur le revenu ou de votre ISF.

 

  1. LE MÉCANISME DE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE
  2. LES DISPOSITIFS DE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE LES PLUS COURANTS

 

Comment fonctionne la défiscalisation immobilière ?
 

 

Le mécanisme de défiscalisation immobilière

Le principe de base de la défiscalisation, c’est qu’elle permet de faire baisser son impôt suite à un investissement. Aussi, la défiscalisation immobilière permet, suite à un achat immobilier, d’obtenir un rabais fiscal. C’est un dispositif qui séduit les Français, car il offre le double avantage de représenter un placement sécurisé et durable qui renforce leur patrimoine et fait baisser leur assiette fiscale.

 

En fonction du bien acheté et du système législatif,  il bénéficiera de conditions avantageuses à l’acquisition et d’exonérations lors de l’utilisation de son bien. Au fil des années, de nombreuses lois de défiscalisation immobilière se sont succédées :

  • Loi Girardin
  • Loi Duflot
  • Loi Pinel
  • Loi Malraux
  • Loi Robien
  • Loi Scellier
  • Loi Borloo
 

 

Les dispositifs de défiscalisation immobilière les plus courants

1. Le dispositif Pinel

Sans doute le plus populaire de tous les dispositifs de défiscalisation immobilière. Pinel vous offre de déduire de votre impôt sur le revenu 12%, 18% ou 21% du montant investi d’un bien neuf mis en location 6, 9 ou 12 ans. Le plafond de l’investissement est de 300.000€ annuels.

2. La loi Malraux

Elle concerne des investissements réalisés dans l’immobilier ancien et réhabilité, situé dans un centre ville historique. Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30 % des dépenses pour les immeubles en secteur sauvegardé et de 22 % pour les biens situés en ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager).

3. La loi monuments historiques

Si vous achetez un bâtiment classé et que vous le détenez au moins 15 ans, vous pouvez imputer toutes les charges,  y compris les intérêts d’emprunt, de vos revenus sans limitation de montant afin de faire baisser votre impôt sur le revenu.

4. La loi Censi Bouvard ou location meublée non professionnelle

Ce dispositif concerne les investissements en résidences de tourisme, étudiantes, résidences services ou les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Les loyers perçus, s’ils ne dépassent pas 23.000€ par an,  sont alors soumis à l’impôt sur le revenu selon un régime simplifié, après un abattement de 50%.

5. Loi Girardin

En complément de la loi Pinel outre-mer, ce dispositif offre une réduction d’impôt suite à un investissement immobilier locatif réalisé dans les DOM-TOM.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :