Aller au contenu principal

Les 10 déductions d'impôts sur sa déclaration de revenus

Au moment de remplir votre déclaration, il existe plusieurs mécanismes à enclencher pour bénéficier de déductions d’impôts particulièrement intéressantes.

En remplissant intelligemment votre déclaration de revenus, vous pouvez bénéficier de plusieurs déductions d’impôts. Dans cet article, vous découvrirez les meilleurs leviers pour enclencher ces réductions fiscales.

 

  1. LES DEDUCTIONS D'IMPOTS LIEES A VOTRE FAMILLE
  2. LES DEDUCTIONS LIEES A VOTRE LOGEMENT
  3. LES DEDUCTIONS D'IMPOTS LIEES A VOTRE PATRIMOINE

 

Les 10 déductions d'impôts sur sa déclaration de revenus
 

 

Les déductions d’impôts liées à votre famille

  • 1. Statut Marital : Une fois marié ou lié par un pacte civil de solidarité, un couple profite d'avantages fiscaux car ils profitent du mécanisme du quotient conjugal. Ce dernier consiste, lors d'une déclaration commune de revenus, à diviser le revenu net imposable (RNI) du contribuable par le nombre de parts du foyer fiscal c’est-à-dire 2.
  • 2. Naissance ou adoption d’un enfant : Votre nouveau-né vous permet de bénéficier d’une majoration de quote-part familial. Une demi-part est prévue pour les deux premiers enfants et une part entière dès le troisième. Le nombre d’enfants à charge, leur âge (mineur ou majeur mais rattaché au foyer fiscal et encore aux études) influencent le calcul de la déduction, de même que votre statut civil. Ainsi, parents isolés ou divorcés bénéficient d’un régime fiscal spécifique.
  • 3. Frais de garde / de scolarisation : déductibles du revenu imposable : lorsque vous engagez des frais de garde ou de scolarisation, il est également autorisé de procéder à un crédit d’impôt. Pour les enfants de moins de 6 ans, il correspond à la moitié de l’argent versé, dans la limite de 2.300 € par enfant. Les parents d’enfants au collège reçoivent une réduction forfaitaire qui s’élève à 61€. Cette somme monte à 153€ par enfant au lycée et 183€ par enfant aux études supérieures.
  • 4. Pension alimentaire : si vous versez une pension alimentaire, au père ou à la mère de vos enfants, son montant est aussi déductible de vos impôts sur le revenus. Le versement d’une prestation compensatoire peut également ouvrir droit à déduction sous certaines conditions...
  • 5. Hébergement d’une personne dépendante : afin d’accueillir chez vous une personne âgée ou handicapée, vous avez engagé des dépenses en équipements, par exemple. Vous avez alors droit à un crédit d’impôt égal à 25% de l’investissement, avec un plafond de 5000€ pour une personne seule et 10.000€ pour un couple. De même, l’embauche d’un salarié pour prendre soin de ses parents à domicile permet de profiter d’une réduction d’impôt.
 

 

Les déductions liées à votre logement

  • 6. Isolation de votre logement : Il existe un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui couvre les dépenses effectuées en faveur de la qualité environnementale de votre habitation principale. Elle est destinée aux propriétaires, locataires et aux occupants à titre gratuit et peut couvrir les dispositifs d’économie d’énergie, d’isolation thermique, de production d’énergie renouvelable, etc. il est possible de réduire son impôt à hauteur de 30% des dépenses engagées, plafonné à 8000€ pour une personne célibataire et à 16.000€ pour un couple soumis à une imposition commune. Cette montant est majoré de 400 € par personne à charge (200 € par enfant en résidence alternée).
  • 7. Les frais liés à l’achat d’un logement locatif : et en particulier les intérêts d’un crédit immobilier sont déductibles des revenus fonciers, ainsi que les frais de dossier, les frais de garantie, les cotisations d’assurance.
  • 8. Les frais de double-résidence : si votre situation professionnelle vous oblige à vivre dans une autre ville que celle où votre famille est installée, les frais inhérents sont déductibles de vos revenus. Il s’agit des frais de séjour (loyer, taxe d’habitation et assurance), frais de transport et dépenses supplémentaires des repas. Ceci n’est pas valable pour les propriétaires de la double résidence.
 

 

Les déductions d’impôts liées à votre patrimoine

  • 9. L’investissement immobilier locatif : le dispositif de la Loi Pinel vous permet de bénéficier d’une importante défiscalisation de vos revenus, dans le cadre de la location d’un logement neuf. Il est nécessaire de louer le bien à loyer plafonné pendant une durée minimale de 6 ans, extensible jusqu’à 12 ans.
  • 10. Le contrat de prévoyance : selon le dispositif de la loi Madelin, les cotisations de prévoyance santé complémentaire sont déductibles du revenu, à 5% du plafond sécurité sociale annuel et à 2% de la rémunération annuelle brute.
  • 11. Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) : si l’intérêt principal du PERP est de constituer un revenu complémentaire pour la retraite, ses versements bénéficient en outre d’une intéressante déduction fiscale, à hauteur de 10%, contre-balançant le taux marginal d’imposition. En clair, plus vous êtes situé dans une tranche où le taux d’imposition est élevé, plus vous pouvez déduire.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :