Aller au contenu principal

Comment investir dans les parkings ?

Investir dans les parkings est un placement qui promet un rendement imbattable de 6 à 12% par an. Tous nos conseils pour rentabiliser votre investissement.

Dans cet article, vous découvrirez tous les conseils et règles d’or pour investir dans les parkings de manière optimale.

 

  1. LES AVANTAGES D'INVESTIR DANS LES PARKINGS
  2. LE PRIX DE L'INVESTISSEMENT DEPEND DE LA REGION
  3. QUID DE LA FISCALITE ?
  4. NOS CONSEILS POUR INVESTIR DANS LES PARKINGS

 

Comment investir dans les parkings ?
 

 

Les avantages d’investir dans les parkings

Dans tous les centres villes, trouver une place de stationnement devient une véritable gageure. Investir dans les parkings est la promesse d’un placement rentable car la demande ne cesse d’augmenter. C’est un placement accessible aux épargnants les plus modestes. Il ne nécessite pas beaucoup de frais d’entretien ni charges de copropriété. Les contraintes sont limitées. Seule la gestion locative peut être chronophage, si la rotation entre les locataires sont élevées.

 

 

Le prix de l’investissement dépend de la région

Parallèlement au marché de l’immobilier, investir dans les parkings est plus cher à Paris, Lyon et Marseille. Cependant, la demande est soutenue en banlieue et dans les périphéries des zones urbaines où les tarifs parfois chutent de moitié. En contrepartie, l’investisseur peut espérer un rendement de 5 à 6% par an. Bref, investir dans les parkings est un placement particulièrement prospère aujourd’hui.

 

 

Quid de la fiscalité ?

Les loyers perçus entrent dans le calcul des revenus fonciers. Aussi, s’ils ne dépassent pas 15.000€/an, ils sont soumis au régime micro-foncier, après un abattement de 30%. S’ils dépassent 15.000€, vous êtes soumis au régime réel : les intérêts d’emprunt sont déduits des charges.

 

Les plus-values sont imposées à 34,5% (prélèvements sociaux de 15,5% compris). Un abattement annuel de 6% est appliqué entre la 6ème et la 21ème année. Ensuite, un abattement de 4% est appliqué la 22ème année. Vous êtes donc totalement exonéré de l’impôt sur les plus-values après 22 ans.

 

 

Nos conseils pour investir dans les parkings

  • L’emplacement est le paramètre clé qui conditionne la réussite de votre investissement. Visez en priorité les zones urbaines et particulièrement les quartiers de centre ville ou résidentiel. Préférez les rues où le manque de places de voiture est criant. Procédez à une enquête sur la concurrence, les projets urbanistiques en cours et restez dans une ville que vous connaissez.
  • Privilégiez les boxes fermés et couverts aux places de parking à ciel ouvert. Il est 20 à 30% plus cher à l’achat mais il est aussi largement plus demandé par les locataires. Préférez le premier ou le deuxième sous sol, si possible avec un ascenseur.
  • Calculez votre rendement avant l’achat afin de connaître précisément ce que vous pouvez espérer de votre place de parking, après les taxes et frais divers.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :