Aller au contenu principal

La fiscalité du plan épargne pour la retraite collectif

Le plan d’épargne pour la retraite collectif PERCO qui permet de constituer un complément pour la retraite dans des conditions fiscales avantageuses.

Lors de la phase d’épargne et au moment de profiter de l’épargne collectée, le PERCO est régi à des règles fiscales spécifiques. Dans cet article, vous verrez en détails la fiscalité qui s’applique sur les versements et sur la rente ou le capital.

 

  1. LA FISCALITE DU PERCO EN PHASE D'EPARGNE
  2. LA FISCALITE DU PERCO LORS DU DEBLOCAGE

 

La fiscalité du plan épargne pour la retraite collectif
 

 

La fiscalité du PERCO en phase d’épargne

Pour alimenter votre PERCO, plusieurs versements d’origine différente sont autorisés. Aussi, l’argent issu de la participation, de l’intéressement, du compte épargne temps ou des jours de congé non pris est exonéré de l’impôt sur le revenu. Les versements volontaires des salariés sont quant à eux soumis à l’impôt sur le revenu et tous les versements, quelle que soit leur nature, sont soumis aux prélèvements sociaux.

 

Notez que le capital cumulé du PERCO entre au calcul de l’ISF, l’impôt solidarité sur la fortune, contrairement aux autres produits d’épargne pour la retraite.

 

 

La fiscalité du PERCO lors du déblocage

Lors du départ à la retraite, vous  avez droit enfin à toucher le montant accumulé sur votre PERCO, sous la forme d’une rente ou d’un capital. Les 2 options sont soumises à 2 fiscalités différentes.

 

Ainsi, la rente est partiellement soumise à l’impôt sur le revenu, en fonction de l’âge auquel vous fermez votre PERCO :

  • 50% de la rente est imposée, si vous avez moins de 60 ans lors de la fermeture du PERCO
  • 40%, si vous avez entre 60 et 70 ans à la liquidation du PERCO
  • 30% si vous avez plus de 70 ans

Elle est également soumise aux prélèvements sociaux (15,5%)

 

Si vous préférez toucher le capital dans sa totalité à la fermeture du PERCO, celui-ci est exonéré de l’impôt sur le revenu. Néanmoins, les plus-values sont soumises aux prélèvements sociaux.

 

De même, le calcul de l’ISF sera différent si vous optez pour une sortie en rente ou en capital :

  • le capital entre dans le patrimoine retenu par l’ISF
  • la rente est exonérée de l’ISF à condition d’avoir cotisé pendant 15 ans minimum et que la rente soit bien liquidée après le départ en retraite.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :