Aller au contenu principal

Quel placement rapporte plus que le PERP ?

Le PERP est un produit d’épargne répandu pour préparer sa retraite. Mais il existe d’autres placements plus intéressants. Zoom sur les possibilités.

Les rendements des produits d’épargne orientés retraite varient beaucoup. Typiquement, le PERP (plan d'épargne retraite populaire) propose une rentabilité fluctuante. De plus, il est surtout bénéfique aux gros revenus, qui peuvent profiter d’une défiscalisation à court terme. Dans cet article, vous verrez quels sont les produits d’épargne à lui préférer.

 

 

Quel placement rapporte plus que le PERP ?
 

 

Les placements à préférer au PERP ?

Il existe de nombreuses manières de compléter vos revenus lorsque l’heure de la retraite a sonné.

Voyez par exemple :

 

  • L’immobilier locatif : il présente l’avantage d’épargner à crédit et la possibilité de déduire les intérêts d’emprunt des revenus générés par le loyers. On recommande aux retraités d’investir dans le centreville, à proximité de son domicile. En effet, la gestion locative peut prendre pas mal de temps, sauf si on la lègue à une agence spécialisée. De plus, pour éviter les loyers impayés, le meublé peut représenter une excellente option, puisque le bail est renouvelé tous les ans.
  • Les SCPI : les sociétés civiles de placement immobilier permettent d’investir dans plusieurs placements immobiliers. Grâce à elles, vous placez votre argent à la fois dans des commerces, parkings, bureaux, appartements de luxe, etc. Tous les mois, vous percevez une rémunération, au prorata des parts achetées dans la SCPI.
  • Le PERCO : ce produit d’épargne collectif, s’il est proposé par votre entreprise, est à favoriser. Plus flexible, il permet de choisir une sortie en rente ou en capital. De plus, en complément aux sommes versées par le salarié, l’employeur y verse aussi des abondements et même une partie de l’intéressement et de la participation.
  • L’assurance vie : elle est privilégiée sur le long terme et dans sa version multisupports. Aussi, le contrat combine des risques et rendements différents. Après huit ans, les gains sont imposables s’ils sont supérieurs à 4 600 € / an, pour une personne seule. Tant que vous restez en dessous de cette limite, vous ne payez pas d’impôt sur le revenu ; au-delà, vos gains sont soumis à l’impôt sur le revenu, au barème progressif ou sur option à un prélèvement forfaitaire de 7,5 % seulement.

 

 

 

NOS CONSEILLERS EN GESTION IMMOBILIÈRE SONT A VOTRE SERVICE !

etre rappeleprendre rendez vous


calculer PAI

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :