Aller au contenu principal

Les frais des PEA

Comme tout produit financier, le Plan Epargne en Actions ou PEA est soumis à plusieurs types de frais. Voyons en détails ce qu’ils recouvrent.

 

Le PEA, contrat permettant d'investir dans des titres de sociétés cotées ou non cotées et des parts de fonds investis en actions françaises et européennes (Sicav et FCP éligibles au PEA), dispose d’une une fiscalité privilégiée et est soumis à certains frais.

Les tarifs sont fixés contractuellement par l'établissement teneur de comptes. Ils sont donc variables d'un organisme à l'autre et diffèrent aussi en fonction de la nature du PEA.

 

  1. LES FRAIS DU PEA BANCAIRE
  2. LES FRAIS DU PEA ASSURANCE
  3. LES FRAIS DU PEA-PME

 

Les frais des PEA
 

 

Les frais du PEA bancaire

Le PEA bancaire (le plus commun) est soumis à des frais de bourse usuels tels que :

  • Frais de transaction : ils sont payés à chaque ordre de transaction, achat ou vente de titres par les titulaires.
  • Frais de garde : on les appelle aussi droits de garde. Ils sont prélevés annuellement sur les valeurs des titres.
  • Frais d’entrée : ce sont les droits à payer à l’ouverture du plan d’épargne.

 

Ainsi qu’à des frais spécifiques comme :

  • Frais de tenue de compte : l’ensemble des prélèvements effectués directement par l’établissement pour la gestion des comptes.
  • Frais de transfert : appliquée lors du transfert d’un contrat de  PEA vers un autre établissement bancaire, en fonction de la valeur du portefeuille. Toutefois, il est possible de négocier avec votre nouvelle banque leur remboursement.
 

 

Les frais du PEA assurance

De nature différente, le PEA assurance supporte d’autres frais, proches de ce qui est pratiqué dans l’assurance-vie.

 

  • Les frais d’entrée : ils sont prélevés à l’ouverture du PEA, en fonction des produits souscrits.
  • Les frais de gestion : ce sont les frais perçus chaque année par l’établissement d’assurance pour financer ses activités. Ils sont calculés en pourcentage de la valeur des titres.
  • Les frais d’arbitrage : dans le cadre de permutation de l'épargne d'une sicav à l'autre au sein d’un PEA assurance.
  • Les frais de courtage : ce sont les frais prélevés lors des opérations d’achat ou de vente.
 

 

Les frais du PEA-PME

  • Les frais d’inscription : chaque établissement est libre de fixer le montant des frais pour l’ouverture d’un PEA. Assez élevés, ils varient fortement d’un établissement à l’autre. N’hésitez donc pas à faire jouer la concurrence !
  • Les frais de garde : ils sont prélevés une fois par an sur les comptes, à hauteur de 0,2% ou 0,3% de la valeur du portefeuille.
  • Les frais de cession : ce sont les frais prélevés au moment où le titulaire cède ses titres. Ils diminuent le montant de la plusvalue et ils sont aussi très variables d’un établissement à l’autre.

 

 

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :