Aller au contenu principal

Comment acheter en viager ?

Acheter en viager permet d’acheter un logement sans verser la totalité du prix de vente à l’acquisition mais étalonnée en plusieurs versements. Explications

Acheter en viager, c’est faire le choix d’acheter un bien immobilier à moindre coût et de renoncer à l’occuper dans un premier temps. Aussi, le jour de la signature du contrat, l’acquéreur, appelé débirentier, verse un bouquet (somme d’argent comptant) au vendeur, le crédirentier. Ensuite, il lui verse une rente mensuelle en contrepartie de l’achat du bien. Le bouquet est déduit du montant de la rente ; plus il est important, moins la renté est élevée

Dans cet article, vous verrez quelles sont les conditions à respecter pour acheter en viager ainsi que les frais associé.

 

  1. QUELS SONT LES CRITERES POUR ACHETER EN VIAGER ?
  2. LES OPTIONS DE L'ACHAT VIAGER
  3. QUELS SONT LES FRAIS LORSQU'ON ACHÈTE EN VIAGER ?
  4. FIN DU VIAGER ?

 

Comment acheter en viager ?
 

 

Quels sont les critères pour acheter en viager ?

Toute personne peut acheter ou vendre son logement en viager.

 

Cependant si le vendeur décède dans les 20 jours d’une maladie connue le contrat est considéré comme nul et la vente annulée.

 

Des règles définissent aussi le prix de vente final du bien, qui, même s’il est fixé entre les 2 parties, ne peut dépasser la différence entre :

  • la valeur vénale du bien : estimée selon les caractéristiques du bien et la région
  • la valeur du logement occupé : estimée en fonction de l’espérance de vie du crédirentier.

Tout d’abord, un expert évalue la valeur du bien. Ensuite, une décote est calculée, en fonction de l’âge du crédirentier. En d’autres termes, le montant du bouquet et celui de la rente correspondent à la valeur du bien et à l’âge des vendeurs.

Lire aussi : Pourquoi et comment investir dans l'immobilier ?

 

 

Les options de l’achat viager

On distingue plusieurs contrats de viager immobilier, qui définissent plusieurs options d’occupation du bien :

  1. Le viager occupé : le débirentier ne peut occuper le bien qu’au jour du décès du vendeur.
  2. Le viager à terme : le débirentier et le crédirentier définissent ensemble un nombre de rentes au terme desquelles l’acquéreur peut prendre possession du logement.
  3. Le viager libre : l’acheteur dispose du logement, il peut y habiter ou le mettre en location.

 

L’entretien et les réparations courantes du logement sont à la charge du crédirentier sauf s'il libère totalement le bien vendu.

 

 

Quels sont les frais lorsqu’on achète en viager ?

Acheter en viager induit plusieurs frais différents, qui se décomposent comme ceci :

  • les honoraires du notaire ou émoluments, une partie est fixe, l’autre est proportionnelle au prix de vente
  • les débours du notaire
  • la TVA
  • les droits d’enregistrement
  • la taxe foncière
 

 

Fin du viager

En principe, le viager prend fin lorsque le crédirentier décède. Mais d'autres causes peuvent également mettre fin au contrat.

Les deux principales ont lieu :

  • Lorsque le débirentier ne paye plus les arrérages de la vente, cette dernière pouvant alors être résolue à ses frais
  • En cas de rachat du viager par le débirentier

 

 

 

NOS CONSEILLERS EN GESTION IMMOBILIÈRE SONT A VOTRE SERVICE !

etre rappeleprendre rendez vous


calculer PAI

 

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :